jeudi 26 mars 2015

Didier Desbrugères : Le lien entre sa famille et la première guerre mondiale .

     Didier Desbrugères a un lien étroit avec la première guerre mondiale. Depuis son jeune âge il a grandit entouré de souvenir de famille, photo de soldats, lettres, obus. Les femmes de sa familles portant le deuil de leur maris et de leurs fils ne s'habillé que de noir. Cette période de sa vie l'ayant marqué, il rend hommage et partage la tristesse de la perte d'un soldat au combat, en mettant en scène des membres de sa famille dans des nouvelles sur la premières guerre mondiale.


                                                                                                                       C,C,L.

Biographie et formation de Didier Desbrugeres.

   Didier Desbrugères est né en 1960, en France. Il a donc 55 ans pour ceux qui ne savent pas faire de soustraction. Il vient du Massif Central et vit désormais en Bretagne. Il a commencé à écrire à l'âge de 15 ans approximativement selon ses souvenirs. Il ennuyait ses camarades de dortoir en leur lisant ses productions. N'ayant pas été un élève modèle, il dû s'orienter vers une filière menant à un métier d'ingénieur. Son apprentissage littéraire est un travail d'autodidacte. Il devint ingénieur en aéronautique mais cela ne l'empêche pas de continuer à s'essayer à toutes sortes d'arts pendant son temps libre.  Il sculpta, il peint, il écrivit. Tout en continuant sa carrière, il a tenu une galerie d'art. En 2010, il cherche à être publié pour son roman Le Délégué, dans les grands groupes d'éditions. Mais après de nombreuses recherches et de nombreux refus, il s'oriente vers un éditeur qui apprécie le genre de son œuvre. L'écriture fait partie intégrante de sa personnalité. Actuellement, il est ingénieur dans le domaine logistique car il ne vit pas uniquement de sa plume.

Dauger Ophélie, Collin Guylène