jeudi 19 décembre 2013

Séance à la bibliothèque de Joigny


Le jeudi 12 décembre, nous avons fait une séance à la bibliothèque de Joigny pour découvrir les livres anciens :

- leurs styles
- leur type de papier, de couverture
-
leurs manuscrits

-leurs états

La séance s'est déroulée par groupe de trois, et quatre.                                          
La bibliothécaire a disposés plusieurs livres anciens, pas tous du même style (il y avait des poèmes, un livre de recensement qui était écrit à la main, des aphorismes qui était en latin mais traduit en français et d'autres encore)


On a eu des photos des livres (des pages, des couvertures, tout ça mélangés) et on devait retrouver quelles photos correspondaient à quels livres, puis, sur des feuilles on devait écrire qui était l'auteur, l'éditeur, la date d'édition, le titre de l'ouvrage, son état, la langue,...


C’était une séance très intéressante car on a appris beaucoup de choses à propos des anciens livres qu'on n'a pas du tout l'habitude de voir.




jeudi 28 novembre 2013

L'abandon du mâle en milieu hostile / Avis


  Ce livre m'a plu car il était vraiment spécial et très différent des livres que je lis d'habitude.
Le narrateur est interne et est l'un des personnages principaux ; il écrit en fait un journal "intime" où il s'adresse à sa petite amie disparue. 

Ce qui est drôle, c'est qu'on connaît tout de la vie des personnages, tout, sauf leurs prénoms, et on ne s'en rend compte qu'à la fin, parce qu'on est tellement plongé dedans qu'on ne le remarque pas. Le début de la lecture est plutôt ennuyeux mais une fois qu'on comprend, on s'imprègne bien de l'histoire.
J'ai apprécié
sa façon de détailler ses sentiments amoureux, c'est plutôt "mignon", bien que trop exagéré, ou bien c'est que le garçon était vraiment très amoureux
.
De plus, je n'ai pas apprécié quand il détaillait leurs activités sexuelles, c'est peu trop osé pour notre âge.

   Le garçon était très naïf et nombriliste étant jeune, et cette fille (avec qui par la suite il s'est marié) l'a aidé à découvrir la vie, et j'ai vraiment apprécié ça.
Quand ce garçon était "dépressif" après la mort de celle-ci, il s'est créé un ami imaginaire : sa bouteille d'alcool.

Une petite remarque : le titre est écrit en vert, et au début de l'histoire (c'est à dire lorsqu'ils étaient encore adolescents, lycéens) la fille (second personnage principal) avait les cheveux verts.
J'ai trouvé que son caractère (tout au long de l'histoire) était intéressant, différent, hors-norme. 

  En conclusion, ce livre m'a plu pour son style plutôt désordonné après la mort de sa femme, et sa tristesse. Ce livre ne m'a pas déçu et fera maintenant partie de mes livres préférés.


                                              d.t.


Les fuyants

J'ai bien aimé ce livre parce qu'il parle de la routine de plusieurs personnes qui font partie de la même famille. Elles se nomment : Jacob (le grand-père), David (le père qui est décédé, mais dont on raconte aussi la vie dans certains passages), Simon (l'oncle, le frère de la mère de Joseph) et Joseph (le fils de David qui cherche son père qui est malheureusement mort, mais ça il ne le sait pas).
Bien qu'on ait du mal à comprendre de qui on parle dans certains passages (car les personnages changent toutes les 3-4 pages), j'ai trouvé l'histoire intéressante. Ce livre est assez fluide à lire, il est bien écrit et la façon dont le livre est constitué est originale (les personnages parlent chacun leur tour de manière désordonnée). Malheureusement la fin reste trop en suspens et on n'arrive pas vraiment à deviner comment se termine l'histoire. Joseph apprend-il la mort de son père ? Retrouve-t-il son grand-père ?

Evelyne Yontchev

Ouessantines

J'ai apprécié Ouessantines par son histoire très réaliste, car on se croit sur les lieux (l'île de Ouessant) et on avale les pages pour connaître la suite.
Les dessins sont simples mais très colorés et agréables à regarder. J'aime bien le personnage de Soizic qui est le personnage principal de l'histoire, car elle fait preuve d'audace et réussit à comprendre pourquoi Marie s'est suicidée. Elle est considérée comme une étrangère car elle arrive sur l'île pour ouvrir une chambre d’hôtes. La seule personne qui lui parle est Marie, une veille dame qui va mourir et laisser sa maison à Soizic ce qui va lui attirer beaucoup d'ennuis et d’ennemis. Malgré tout ça elle arrive à s’intégrer et à fonder une famille.


Volodia Szabat

L'abandon du mâle en milieu hostile

Ce livre était très bien, j'ai aimé l'histoire . Mais j'ai été déçue par la fin, j'aurais vraiment aimé en savoir plus sur la vie du personnage principal  à la fin du roman. On sait qu'il va se passer quelque chose lorsqu'il dit " il va bien falloir que j'en parle " on se doute un peu du dénouement mais on ne veut pas y croire et la manière dont l’héroïne meurt est très surprenante. Après sa mort , dans le récit on ressent la douleur qu'il éprouve , on dirait qu'il lui écrit une lettre pour lui dire que ce qu'est devenue sa vie sans elle. Je suis heureuse qu' à la fin il retrouve goût à la vie. Pour finir, j'ai également apprécié l'humour de l'histoire à travers les répliques du personnage féminin !

Sandy Picavet

Sang Noir

Ce livre m'a plu car il raconte une histoire vraie : comment la catastrophe de Courrières est arrivée.
L'histoire est triste mais nous apprend beaucoup de choses sur les conditions de travail des mineurs du siècle dernier et à quel point les rescapés ont souffert pour pouvoir sortir vivants de la mine (ils sont allés jusqu'à boire leur urine).
Les personnages représentent bien les mineurs de cette époque et leurs conditions de vie.
L'aspect bande-dessiné permet de mieux comprendre l'histoire car l'on peut voir en image ce qui s'est passé dans la mine, c'est à dire que l'on peut voir la mine délabrée et les centaines de cadavres des mineurs. L'aspect visuel est très important dans ce genre d'histoire.
Je trouve que c'est un bon livre.

Emmanuel Salvatore.

jeudi 21 novembre 2013

L'ombre douce

J'ai aimé le livre d'une part pour l'histoire d'amour entre Mai et Yann que j'ai trouvé très touchante et d'autre part pour l'histoire de Mai : sa vie après la mort de sa mère, son refus d'obéir au mariage forcé organisé par son père... La fin m'a rendue triste parce que même si au fil de la lecture on s'y attend, cela donne une impression d'inachevé... Leur chagrin nous touche ainsi que la détresse, on s'attache aux personnages. Néanmoins le fait que les dialogues ne soient pas assez marqués m'a un peu troublée dans la compréhension du roman. La fin de l'histoire m'a un peu fait penser à celle de Roméo et Juliette parce qu'ils subissent tous les deux une fin tragique à cause d'un "contre-temps". Le contexte de guerre est tout de même présent mais ce qui m'a vraiment passionnée dans l'histoire c'est définitivement leur histoire d'amour, parce que même loin l'un de l'autre, malgré le contexte de guerre et tout ce qui pourrait les opposer c'est leur amour qui leur permet de continuer à avancer. Même si ce  n'est pas cela qui les sauvera.

Ludivine Van De Walle

Les noeuds d'acier de Sandrine Collette.

J'ai lu Nœuds d'acier de Sandrine Collette, c'est son premier roman.
Elle est née en 1970. De nationalité Française, elle partage sa vie entre l'université de Nanterre et son élevage de chevaux dans le Morvan. Elle est docteur en science politique et grâce à son livre, elle a gagné le grand prix de littérature policière 2013.

 

                        Mon avis personnel

Le livre est intéressant. Il y a beaucoup de suspense, on se demande "Théo, va-t-il survivre ? ". Cela m'a beaucoup plu. Le fait que Théo essaye de survivre nous met dans la situation du personnage : "Qu'est-ce qu'on ferait nous ?". Les choses qui m'ont déplu sont le style d'écriture et le début de l'histoire, irréaliste : c'est un peu l'homme qui n'a pas de chance, il sort tout juste de prison et il se fait kidnapper. Pour l'écriture, ce qui me dérange c'est le fait que de temps en temps, on décroche. Il y a plein de paragraphes relatant ses pensées sur sa vie d'avant, c'est assez long. C'est grâce aux scènes d'actions qu'on continue de lire l'histoire. La violence dans le livre ne m'a pas dérangée, on en a besoin dans l'histoire pour qu'elle soit réaliste, car se faire kidnapper n'est pas une aventure où tout est rose.

Lydie Noble, 15 ans.

lundi 7 octobre 2013

3, 2, 1...

C'est reparti ! Le lycée s'engage à nouveau dans le Prix des lycéens et apprentis de Bourgogne, cette année avec un groupe d'élèves de seconde, dans le cadre de l'enseignement d'exploration "Littérature et société".
Voici les ouvrages qui vont nous occuper jusqu'au mois de mai.

Six romans

Sandrine Collette, Des nœuds d'acier


 
Franck Courtès, Autorisation de pratiquer la course à pieds
 
Arnaud Dudek, Les Fuyants



Erwan Larher, L'abandon du mâle en milieu hostile
 

Hoai Huong Nguyen, L'ombre douce


 
Samira Sedira, L'odeur des planches


Quatre bandes dessinées
Lionel Richerand, Dans la forêt


 
Jean-Luc Loyer, Sang noir

 
 
Stéphane Michaka, Jean-Louis Thouard, La somnambule


Patrick Weber, Nicoby, Ouessantines




mardi 14 mai 2013

Mardi 14 mai 2013, notre classe seconde gestion-administration est allés à l'auditorium de Dijon pour le prix littéraire des lycéens et des apprentis bourguignon qui récompensé 1 des 10 livres que l'on devait lire. Plus de 1000 lycéens étaient présents a cette remise des prix.
Sur scène plusieurs lycées avaient le choix de présenter soit une mise en scène soit une représentation vidéo....
Nous sommes partis dans l'auditorium de Dijon , le 14 mai 2013, afin de pouvoir participer à la remise du prix littéraire de Bourgogne.











Nous avons pu assister à plusieurs mises en scène inspirées des romans et bandes dessiné, interprétés par plusieurs lycées de Bourgogne. 

Sortie à Dijon pour le prix littéraire

Nous nous sommes rendus à l'Opéra de Dijon ce Mardi 14 Mai 2013, pour la remise des prix littéraires.


Le gagnant pour la catégorie des bandes dessinée est Penelope Bagieu, et pour la catégorie romans, Léonor De Recondo.

Prix littéraire de Dijon

Nous sommes allés à Dijon ce 14 mai 2013 pour la huitième édition du prix littéraire des lycéens et des apprentis bourguignons.
Plusieurs représentations comme des scènes de théâtre ou des courts métrages ont été faites par différents lycées illustrant les livres du concours.
Nous avons apprécié cette sortie, les représentations été intéressantes.

Manon.A & Célia.N

Prix litteraire à Dijon

Nous sommes allés au prix littéraire des lycéens le mardi 14 mai 2013 à Dijon. 
Cela s'est passé à l'auditorium de Dijon. Il y a eu des présentations des auteurs et ensuite des lycéens ont présentés des mises en scène et des vidéos inspirées des auteurs.
Il y avait 2 auteurs présents dans la salle : Will Argunas et Léonor de Recondo .
Les lauréats sont Leonor de Recondo et Pénélope Bagieu .
Cette journée nous a paru courte,  c’était très intéressant et cela nous a permis de visiter un peu la ville de Dijon. 





vendredi 10 mai 2013

Vincent Gravé Camille Claudel

Vincent Gravé
Nous avons rencontré Vincent GRAVÉ l’auteur de Camille Claudel.



Celui-ci nous a montré ses croquis : les lieux dont il s’est inspiré pour faire sa bande dessinée  de Camille Claudel.

Ensuite il a expliqué  comment il a fait sa B.D.
Il a partagé sa passion de dessinateur en nous dessinant en 10-15min un paysage avec une femme dessus, et a fini en mettant son dessin en couleurs.



Enfin, à la fin de la rencontre avec Vincent GRAVÉ, celui-ci nous a fait partager ses croquis et les planches originales

Cette rencontre m’a bien plu et elle était très intéressante

Will Argunas: La rencontre !

     Will Argunas:La rencontre !

Le 7 mars, nous sommes allés au Lycée Blaise Pascal à Migennes à la rencontre de Will Argunas qui est l'auteur du livre "In the Name Of..."( "Au nom de..."). Will Argunas de son vrai nom Arnaud Guillois est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français. Il a décidé de changer de nom au moment où il a changé d’éditeur et a choisi ce pseudonyme parce qu'il était fasciné par les États-Unis depuis son plus jeune âge.
Il nous a expliqué qu'il a essayé de garder la réalité dans ses bandes-dessinées, qu'il prenait toutes les information sur internet, ou sur des magazine car pour lui il faut toujours garder la vérité.
Il nous a dit qu'il a mis plus d'un an à faire sa bande-dessinée, car il réalisait 15 pages par mois en général.



Will Argunas montre aux élèves ses recherches










Les élèves très attentifs








Will Argunas montre aux élèves les recherches effectuées et le résultat final qui est sur sa bande-dessinée

Rencontre avec l'auteur Vincent Gravé

Dans le cadre de l'intervention lundi 11/03/2013 de l'auteur Vincent Gravé, nous avons acceuilli les élèves du lycée Blaise Pascal au CDI dans notre lycée Louis Davier.Vincent Gravé nous a expliqué la façon dont il a écrit sa bande dessinée.

J'ai préparé quelques questions par rapport à son intervention:

Pourquoi avoir choisi l'histoire de Camille Claudel?

Comment avez-vous organisé la manière de dessiner à votre histoire?

En combien de temps réalisez-vous une seule BD?

Pourquoi aimez-vous écrire des BD?

Quelle réaction avez vous eu suite aux critique des lecteurs? En tenez-vous compte?

Combien avez vous écrit de bd?

Écrivez-vous d'autres styles de livres que la BD?

Vincent Gravé nous a également fait une démonstration de dessin en direct. Nous étions tous très étonnés par la manière et la rapidité de dessiner.

Vincent Gravé a amené les planches originales de la bd Camille Claudel, nous avons pu regarder le travail qu'il a effectué. Les professeur présent ont pris quelques photos de ses planches.



lundi 18 mars 2013

Sortir avec Mme Brau

      Nous sommes allés dans le centre ville de Joigny avec Mme Brau pour visiter une librairie et l'espace Jean de Joigny. Lors de cette visite  nous avons visité la librairie ; le libraire nous a bien accueillis, il nous a parlé de son métier et nous a montré sa collection de BD.
Ce qui est bien dans cette librairie, c'est que l'on se sent comme chez soi a cause de la décoration du lieu et de l'ambiance.
Dans cette librairie on peut aussi prendre un petit café, du thé etc...
Après cette visite, nous nous sommes rendus a l'espace Jean de Joigny pour voir une exposition sur les marionnettes.
Lors de cette visite il y avait une classe d'élèves de maternelle qui eux aussi visitaient l’exposition. Nous avons pris des photos et j'en ai aussi profité pour prendre des photos pour mon cours d'arts plastiques.
J'ai aimé cette balade car ça m'a permis de connaitre un peu Joigny et la beauté de ces rues.
Cette balade m'a  aussi fait du bien car être loin du lycée  m'a enlevé le stress.

Une sortie à Joigny

Pour commencer, on s'est réunis pour partir a la librairie Bis repetita. Nous avons découvert cet endroit qui est différent des autres librairies, parce que M Baron fait également salon de thé et aussi parce qu'il fait attention à la décoration qui est jolie. J'ai trouvé ça bien qu'on puisse s'abonner pour pouvoir lire des bandes dessinées tranquillement, c'est très appréciable. On a eu un bon accueil, M Baron nous a parlé de son métier qui l'occupe beaucoup : il nous a en effet dit qu'il passait plus de temps dans sa boutique que chez lui. Après notre visite, on est allés a l'espace Jean de Joigny, on a découvert des marionnettes de toutes sortes de pays, de culture, de taille et de formes différentes. On a pris des photos des marionnettes pour servir de support au travail que Mme Cerri nous demandait, donc je me suis inspirée de cette occasion qui m'était offerte.

Rencontre avec Will Argunas.



Le 7 mars, nous sommes allés au lycée Blaise Pascal à Migennes pour pouvoir rencontrer Will Argunas, de son vrai nom Arnaud Guillois. Lors de cette rencontre, Will Argunas a pu répondre à plusieurs de nos questions.

Tout d'abord, pourquoi "Will Argunas"? Argunas est un anagramme d'"Arnaud Guillois", c'est son éditeur qui a choisi le prénom Will.
 Will Argunas est quelqu'un de très porté sur les livres/BD noirs américains, d'où sa BD "In the name of..." . Il s'est inspiré du 11 septembre, de Benoît XVI ainsi que de ses connaissances sur l'Amérique.

Will Argunas nous montrant une de ses sources d'inspiration.

Will Argunas

Le jeudi 7 mars, nous sommes partis a la rencontre de Will Argunas au lycée Blaise Pascal à Migennes. 
Il nous a raconté comment il a écrit sa BD "In the name of...", il s'est documenté : il nous a montré des magazines avec des post-it qu'il a mis pour repérer les pages qui l’intéressait. Puis, certaines images qu'il a trouver, il les a intégrer dans sa BD.



       de Marine.G

Vincent Gravé

Nous avons rencontré un dessinateur et créateur de BD qui se nomme Vincent Gravé.
Il nous a gentiment expliqué son parcours, ses commencements dans le monde du dessin et de la création d'art.



Il nous a montré ses dessins et ses croquis :



Dans son adolescence, il a découvert qu'il avait un don pour le dessin. Au crayon comme au pinceau, Vincent Gravé se débrouille comme un chef.

Suite à la demande d'un élève, Vincent a accepté de faire un dessin en direct devant le projecteur.


Une cinquantaine paire d'yeux étaient fixés sur la projection de son dessin. Tous, étions stupéfaits.











Vincent Gravé nous a tous impressionnés. Sa venue a été très apprécié par les élèves, et restera GRAVÉ dans nos mémoires !

Un dessinateur passionné...






 
Notre classe de seconde Gestion Administration et les secondes Accueil du lycée Blaise Pascal à Migennes, ont eu le privilège de rencontrer l'auteur et le dessinateur Vincent Gravé, passionné depuis sa plus tendre enfance.
Cet homme à la personnalité attachante a su nous faire rentrer dans sa vie, en nous parlant de son métier, son parcours, le village d'ou il veint, d'ou son inspiration pour la BD "Camille Claudel", à qui il porte un grand interet.
Aprés avoir dessiné sous nos regards fascinés, il a exposé ses planches originales, qui nous ont particulièrement émus.
Laure-Marie Lamarthée.





Rencontre avec Vincent Gravé

Le 11 mars, au lycée Louis Davier notre classse de 2GA et la classe d'accueil du lycée Blaise Pascal de Migennes ont rencontré Vincent gravé, auteur du livre Camille Claudel.
Il nous à expliqué sa  façon de travailler en nous apportant ses oeuvres. Il a apporté les originaux de ses croquis.
Il a aussi fait une demonstration de dessin sous nos yeux écarquillés. Nous étions tous subjugués par cet artiste.




Resultat du dessin


Livre de Vincent Gravé

Dmonstration de dessin

Vincent gravé

Les 2 GA à la rencontre de Vincent Gravé...

Vincent Gravé est venu au lycée le lundi 11 mars 2013, il nous a parlé de ce qu'il faisait dans la vie, ses projets, ses bandes dessinées. Nous avons du préparer le CDI pour pouvoir le recevoir et l’accueillir convenablement ainsi qu'une autre classe, des élevés venant du lycée Blaise pascal à Migennes.
On a eu le droit a une démonstration: il avait apporté son matériel et il nous a fait un dessin mettant en scène "Camille Claudel" personnage principale de sa bande dessiné qui a été sélectionnée au prix littéraire. Le voir dessiné était plutôt impressionnant, car il été rapide et le dessin été vraiment bien réaliser.
Il avait aussi apportés ses planches. Quand t-il nous a parlé d’où venais son inspiration, il nous a répondu qu'il aimé bien se rendre sur les lieux pour dessiner et inventer!

Les photos d'arts appliqués

Mme Cerri, notre professeur d'arts appliqués nous a demandé de créer une photo en rapport avec les romans que nous avons lus.
Les photos devaient illustrer l'histoire générale ou un passage d'un roman. J'ai choisi d'illustrer le livre Tangente vers l'Est. C'est un roman de 127 pages qui raconte la rencontre dans le transsibérien entre Aliocha qui tente de fuir le service militaire et Hélène, une femme française qui fuit son amant russe.
Pour faire la photo j'ai été à la gare de nuit, j'ai pris une première photo des voies avec les bâtiments que j'ai ensuite passée en noir et blanc. J'ai pris une deuxième photo du bas du corps de mon copain portant une sacoche, avec comme arrière plan les lumières de la gare. J'ai laissé celle ci en couleur et j'ai ensuite fusionné les deux photos à l'aide du logiciel The Gimp.

La rencontre avec Will Argunas



 

 

 

 

 

La classe de 2GA a rencontré Will Argunas l’écrivain de In the name of

Nous lui avons posé des questions dont une , que tout le monde se posait  , à savoir si Will Argunas était son vrai prénom ou si c’était un pseudo . 

Il a donc répondu à notre question , et ,Will Argunas est bel et bien un pseudo, son vrai nom est Arnaud Guillois .

Il s'inspire de magasine pour dessiner , car il n'a pas pu aller sur place. 

 Cette rencontre a était très intéressante






Célia N .

Le jeudi 7 mars nous sommes allés au Lycée Blaise Pascal à Migennes pour rencontrer l'auteur de In The Name Of, Will Argunas.