lundi 26 novembre 2012

 20/11/2012:
 Rencontre avec Joel Egloff

Le cauchemar de Joigny

En cours d'arts plastiques, Mme Cerri, mon professeur, m'a demandé de faire une couverture de polar.

Pour faire la couverture du livre, elle nous a donné deux photos de Joigny : une avec la vue sur le pont et une autre sur une rue.

J'ai choisis la rue car cela me paraissait plus facile à réaliser. J'ai donc calqué et décalqué cette photo puis peint sur la feuille où j'avais décalqué.

J'ai réalisé des traits noirs en évitant les détails. La maison du fond au centre : j'ai dilué de la peinture noire. Les détails sont brefs. 
 Mettre un personnage n'a pas été une partie de plaisir ; pour trouver ce personnage, j'ai regardé dans des magazines et une fois trouvé, j'ai fait la même chose que pour le fond, donc calquer et décalquer puis j'ai ajouté une légère couleur pour le vêtement du personnage, que j'aime particulièrement : le bleu.
         Chataigner Karen, 2GA

Sortie à la médiathèque de Joigny

La sortie à la médiathèque de Joigny, le mercredi 24 octobre.

Nous sommes allés à la médiathèque de Joigny pour y découvrir des livres anciens. Nous étions accompagnés par deux professeurs, M Riou et Mme Cerri.
Nous avons été accueillis par deux bibliothécaires qui nous ont expliqué qu'il fallait se laver les mains, pour ne pas salir les pages fragiles de ces anciens ouvrages. Par la suite, nous avons pu assister à la découverte de ces livres, certains étaient imposants, d'autres minuscules. Les dates de rédaction des livres étaient indiquées sous forme de chiffres romains. Le papier était épais, et parfois des illustrations avaient été réalisées sur des pages, celles-ci étaient protégées par du papier de soie.
Globalement, les vieux livres ne nous intéressent pas, mais ça nous a permis d'enrichir nos connaissances à propos des écrits de l'époque.

Après environ trente minutes d'exposition, nous sommes repartis au lycée.

L'assassin de Joigny

Couvertures de polars :
En cours d'arts plastiques avec Madame Cerri nous avons d'abord :
- Décalqué une image, soit de la ville de Joigny, soit d'une rue.
-Dessiné sur une feuille notre calque.
Ensuite, nous avons peint notre dessin.
Nous devions créer notre propre couverture de roman noir en nous aidant de la ville de Joigny.

J'ai préféré dessiner l'image d'une rue de Joigny ; quand j'ai peint j'ai choisi des couleurs contrastées : du noir, du bleu, du jaune ; j'ai trempé mon pinceau dans de l'eau, j'ai dessiné des traits plus gros que d'autres...
Puis, j'ai dû décalquer une image que j'avais trouvée dans un magazine ;  mon professeur l'a agrandie et je l'ai mise sur mon dessin.



                                                                                                                        Droin Anthonie  2 GA
La rencontre avec Joël Egloff a été un bon moment, je n'avais jamais rencontré d’écrivain auparavant. L'auteur que nous avons rencontré était intéressant, j'ai été content de savoir comment il est devenu écrivain et de qui il s'est inspiré pour se lancer dans ce domaine. J'imaginais la rencontre comme elle s'est passée, j'ai trouvé l'auteur chaleureux et souriant.

Adrien

Rencontre avec Joël Egloff

Nous sommes allés, avec la classe de 2GA au lycée Vauban à Auxerre voir Joël Egloff, l'écrivain de Libellules.
Libellules est un recueil de nouvelles. Joël Egloff nous as parlé des différentes nouvelles qu'il y a dans le recueil.
Nous avons appris plein de choses, comme le temps d'écriture de Libellules qui a été de 1 an .
Monsieur Egloff  ne fait jamais plusieurs choses a la fois , il consacre son temps a une seule chose à la fois, ce qui n'est peut être pas le cas de tous les auteurs .
C'etait la première fois que je rencontrais un auteur, il avait l'air plutôt accessible et cela m'a étonnée. 

Célia

Rencontre avec Joël Egloff

Mardi 20 novembre 2012,

Nous avons rencontré l'écrivain Joël Egloff au Lycée Vauban à Auxerre, nous lui avons posé des questions sur son dernier recueil de nouvelles : Libellules.
Tout au long de cette entrevue, il y avait plusieurs classes, notamment celle de Joigny, du Lycée Vauban et de Toucy. Il nous a parlé de son métier d'écrivain, combien de temps il avait mis pour écrire son livre, ses inspiration pour le réaliser.

Léo.

Le tueur est de retour

                                                                        
                                                                      Avec ma professeur d'arts plastiques, nous avons réalisé un projet qui consiste a créer une page de couverture sur le thème du polar en ajoutant un endroit de Joigny, nous avions le choix entre la rue piétonne et la vue des quais.
  
          Il fallait aussi ajouter un personnage, définir sa taille par rapport a l'aspect qu'on voulait créer, puis imaginer un titre en rapport avec la couverture. Il fallait aussi ajouter un aspect sombre avec une petite touche pour le différencier des autres.

           Moi, j'ai choisi de mettre un personnage de petite taille par rapport à la taille de la page, pour que l'on puisse imaginer le personnage revenir, d'où le titre " LE TUEUR EST DE RETOUR ".




        Nadiàa El

Rencontre avec Joel Egloff

Mardi 20 novembre, nous avons fait la rencontre d'un écrivain qui s'appelle Joël Egloff au Lycée Vauban a Auxerre, Il y avait plusieurs classes, et nous lui avons posé des questions sur son dernier recueil de nouvelles qui se nomme Libellules.
Il nous a présenté son métier d'écrivain, ses sources d'inspiration, quelques passages de son livre et il nous a dit en combien de temps il avait écrit son livre.


Driss

Rencontre avec Joel Egloff

Le tueur de la rue Cortel

Mon professeur d'arts plastique a demandé a l'ensemble de ma classe de faire une
première page de couverture sur le thème du polar en ajoutant un endroit de Joigny.
Nous avions le choix entre la vue des quais et la vue (comme sur l'image) de la rue piétonne appelée la rue Gabriel Cortel.
Tout cela, inspiré de l'ambiance sombre et intrigante du roman Arab Jazz de Karim Miské.

Vaémitie

Rencontre avec Joel Egloff

Lors de notre sortie le 20 novembre 2012 au lycée Vauban a Auxerre, nous avons rencontré, l'auteur Joël Egloff. C’était la première fois que je rencontrais un auteur ça m'a beaucoup plu. Il s'est présenté puis a raconté un peu son parcours d'écrivain. Il a mis presque 1 an pour écrire "Libellules". Il a choisi le titre Libellules car c'est le titre de l'une des nouvelles préféré de son livre. La Libellule est un insecte qui vole de plante en plante. Le lecteur passe de tranche de vie en tranche de vie quand il lit les nouvelles, comme une libellule.


Marine G.

vendredi 23 novembre 2012

Bientôt au lycée...

Lundi 3 mars 2013, nous accueillerons, en compagnie d'une classe du lycée de Migennes, Vincent Gravé, dessinateur de la bande dessinée Camille Claudel.


Couvertures possibles pour romans imaginaires

 Depuis hier sont présentées au CDI les couvertures imaginées par les élèves de 2 GA pour d'hypothétiques polars.




 Inspirés par l'ambiance sombre et l'intrigue policière d'Arab jazz, roman de Karim Miské, et de In the name of, bande dessinée de Will Argunas, les élèves ont imaginé, avec pour toile de fond la ville de Joigny, un titre et une couverture dans l'esprit de la collection Rivages/Noir.




jeudi 22 novembre 2012

Mardi 20 novembre : rencontre avec Joël Egloff

Nous nous sommes rendus au lycée Vauban, à Auxerre, mardi 20 novembre, pour rencontrer Joël Egloff. Merci à Alain Kewes, documentaliste du lycée, et à la classe de 1ere SPVL qui nous ont si bien accueillis.
La discussion avec Joël Egloff a été chaleureuse ; l'auteur s'est montré très accessible et a répondu aux nombreuses questions des élèves, dont deux élèves de notre classe de 2GA, particulièrement actives !
Joël Egloff nous a parlé de son travail d'écrivain, des auteurs qu'il apprécie (Hubert Mingarelli, Jean Echenoz...), des films et des cinéastes (les frères Coen, notamment) dont il se sent proche. Il a évoqué aussi ses débuts dans le métier, la façon dont il travaille, la place de l'écriture dans sa vie.
Concernant le recueil de nouvelles Libellules, nous avons appris qu'il avait mis près d'un an à l'écrire, que la rédaction de nouvelles, contrairement à ce que l'on pourrait croire, est aussi complexe que celle d'un roman et que nombre de ses textes sont inspirés d'anecdotes réelles.
J'ai particulièrement aimé la façon dont Joël Egloff a évoqué l'atmosphère de ses livres et son attachement à faire surgir de la routine et de la banalité du quotidien de petites étincelles d'humour et de bizarre.


Merci à Joël Egloff d'avoir partagé avec nous quelques-uns de ses secrets d'écrivain de façon aussi simple et souriante.




Julie Brau

vendredi 16 novembre 2012

L'antiphonarium

L'antiphonaire de l'église Saint Thibault de Joigny
 (vieux de 200 ans)


Cet énorme recueil de chants liturgiques
de la période hivernale, nous a été montré lors de notre visite à la bibliothèque,
 sorti de sa retraite exceptionnellement pour nous.
Merci !