vendredi 2 juin 2017

Notre année avec "L'échappée littéraire"

Les séances en classe étaient vivantes, il y avait une bonne cohésion de groupe. Le climat était chaleureux, l'enseignement d'exploration Littérature et société nous a permis de découvrir de nouveaux livres et certains métiers autour des livres. Nous avons eu la chance de rencontrer quelques auteurs : l'auteur du roman Shots et la dessinatrice et le scénariste de la bande dessinée Martin Eden. Ils nous ont fait part de leur passion pour la lecture et l'écriture, de leur expérience.
Le café lecture nous a permis de dialoguer sur des livres et de partager notre avis avec des personnes extérieures.

Clotilde, Eva, Jessica, Marie, Sarah

L'échappée littéraire, notre bilan

Grâce aux séances en classe, nous avons appris à travailler en groupe autour du livre. Puis nous avons rencontré des auteurs de roman et bande dessinée. Nous avons appris des choses sur la production d'un livre, les difficultés du métier d'auteur ou encore comment les auteurs trouvent l'inspiration.
C'était très intéressant bien qu'un peu long parfois. Nous avons aussi visité une librairie-salon de thé et la médiathèque de Joigny. Puis nous avons visité la maison Cantoisel : nous avons regardé des livres d'art, ce qui n'était pas très intéressant, puis nous avons visité cette maison ancienne, nous avons vu les œuvres exposées dans la maison, c'était très joli.
Nous sommes également allés au centre d'art graphique de la Métairie Bruyère où nous avons testé la gravure sur CD, c'était très drôle et intéressant.

Amandine, Clotilde, Dorval, Manon et Manon

Le bilan de notre année de Littérature et société

Au cours de cette année, nous avons participé à "L'échappée littéraire" qui nous a permis de lire huit œuvres différentes au travers desquelles nous avons découvert de nouveaux univers et développé notre goût pour la lecture.
En lien avec ce prix littéraire, nous avons rencontré l'auteur de Shots, Guillaume Guéraud, et le duo à l'origine de l'adaptation en BD de Martin Eden, Aude Samama et Denis Lapière. Ils nous ont permis d'en apprendre plus sur le métier d'auteur et le milieu de la bande dessinée.
Entre les séances dédiées au prix littéraire, nous avons aussi découvert le livre d'artiste grâce à des sorties à la Métairie Bruyère et à la Maison Cantoisel où nous en avons appris plus sur la création et les productions existantes.
Enfin, l'année s'est terminée sur le café lecture au cours duquel nous avons échangé avec d'autres personnes ayant lu les livres du prix littéraire, apportant ainsi un regard nouveau sur ces œuvres, qui seront récompensées le 8 juin à Dijon.
Cette année de Littérature et société nous aura donc permis de découvrir de multiples aspects du livre.

Naël, Théo et Van

Une année d'échappée littéraire

Tout au long de l'année, les élèves ont été mis à l'épreuve ! On nous a donné une sorte de défi : le "prix littéraire"... beaucoup d'élèves, qui étaient motivés, ont été intéressés et se sont investis. Certains élèves ont trouvé les séances chargées, lourdes et ennuyeuses. Beaucoup ont apprécié les échanges entre élèves et écrivains, le café lecture avec la médiathèque ainsi que les rencontres avec les différentes personnes qui nous ont accueillis, à la médiathèque, la librairie, la maison Cantoisel ou la Métairie Bruyère. Les différentes activités proposées tout au long de l'année étaient particulièrement intéressantes et attractives.
Dans l'ensemble, nous avons eu une bonne classe avec une bonne ambiance et une bonne entente collective. Les travaux en groupe efficaces et encadrés ont souvent donné des résultats satisfaisants, comme ceux consacrés à Shots ou à Martin Eden.

Margot, Ozlem et Enguerran

jeudi 11 mai 2017

The time before

The Time before raconte l’histoire  de Walter Benedict,  un   photographe qui  mène une vie jusqu’au soir où il rencontre un vieux marchand de rue. Walter sauve le vieillard alors qu’il est agressé, et ce dernier lui donne un vieux talisman en remerciement. Il lui explique qu’il permet de remonter le temps, au maximum jusqu’au moment où il a été reçu. Walter s’en servira pour mener une vie parfaite jusqu’au jour où il rencontre Lisa, une infirmière qui prendra soin de lui après un accident. Ils finiront par se marier, mais Walter est handicapé et ne peut travailler assez, le couple a donc du mal à s’en sortir financièrement. Il décide alors de remonter le temps, éviter l’accident puis rencontrer Lisa autrement. Mais pourra-t-il recréer cette relation à l’aide du talisman ?
Cette BD m’a assez plu car elle est rapide à lire tout en conservant une intrigue plutôt intéressante. Ce style graphique est assez joli, et les dialogues sont assez aérés pour ne pas être lourds. L’histoire est bien rythmée, et le voyage dans le temps ajoute un côté un peu imprévisible à l’intrigue, et rend le personnage de Walter Benedict intéressant car on suit son cheminement moral et ses changements par rapport au voyage dans le temps.
Cependant, on regrettera le fait que les personnages secondaire (Lisa et le vieux marchand principalement) soient totalement inintéressants. La fin est mal amenée et la révélation à propos du marchand n’apporte rien à l’intrigue. On regrettera aussi le fait que plusieurs cases et même pages soient copiées-collées à plusieurs moments, alors que des scènes identiques (découlant du voyage dans le temps) auraient pu être dessinées à des anges et plans différents.

Au final, le livre reste assez intéressant mais manque de développement sur certains points.

Stupor Mundi


Cette bande-dessinée a été écrite par Néjib, un tunisien qui en est passionné depuis son enfance. Stupor Mundi est sa seconde œuvre, elle se déroule dans Les Pouilles à la fin du moyen-âge. Elle relate l'histoire de Houdê, une petite fille paralysée aux jambes. Elle est sans arrêt accompagné par El Ghoul, son garde du corps masqué qui la porte pour qu'elle puisse se déplacer. Cette jeune fille cherchera-t-elle à retrouver sa mémoire perdue ? Comment sa mère est-elle décédée ? Va-t-elle réussir à percer tous les mystères qui l'entoure ?



La BD, dont le dessin à peu de couleurs qui sont ternes, permet à l'auteur de nous emmener dans une histoire sombre et touchante, qui nous rempli d'espoir autant qu'il peut nous attrister. Le style est assez particulier puisqu'il n'y a jamais plus de deux ou trois couleurs par vignette, et le noir est quasi-permanent. Nous trouvons que la bande-dessinée s'adresse plus aux adultes, dans le sens où elle peut être compliquée à suivre dans le contexte historique pour un public trop jeune. Si l'histoire est complexe mais sans rebondissement, nous nous attachons tout de même aux différents personnages. 

Amélie et Amandine

BIS REPETITA

En ce qui concerne la librairie, le patron, M.BARON, et son chien , Bahia , nous ont accueillis comme des rois. J'ai appris qu'être libraire n'était pas forcément exercer un métier sûr , surtout pour la vente de BD car la clientèle se fait de plus en plus rare . En effet, avec internet les BD sont plus facilement disponibles et même gratuites d’autant plus que les lecteurs ne prennent pas forcement le temps , préfèrent les plus grands points de ventes . C'est aussi pour cela qu'il a installé un lieu où l'on pouvait prendre son thé , un gâteau et plein d'autres boissons seul où accompagné pour décompresser . Ce salon de thé
lui rapporte d'ailleurs une bonne partie de ses revenus.
Le lieu est très cosy et chaleureux , les meubles sont fabriqués à partir de palettes et de planches récupérées , ceci « pour leurs redonner une deuxième vie, que ce soit les meubles ou les livres » nous a annoncé le libraire . Pour la petite anecdote , le nom de Bis repetita est du au fait que c'est la deuxième fois qu'il ouvre une librairie spécialisée dans la BD dans la même ville.




Mon avis : J'ai tout aimé en ces lieux , des étagères aux canapés en passant par le coin « occasion ». Le patron sait nous accueillir et nous donne tout de suite envie de revenir . C'est donc avec joie que j'y suis retournée avec une amie qui ne connaissait pas non plus ces lieux et qui , elle aussi , est tombée amoureuse de cet endroit . 

Salomé